• banniere_chalouere_accueil
  • banniere_monplaisir8
  • banniere_tournesols_parcours3
  • banniere_gauguin_accueil
  • banniere_yourcenar_accueil_musique1
  • banniere_palomberie_vie_quotidienne42
  • banniere_mesangerie_cuisine49

Présentation Presse

HandiCap’Anjou est une association de parents d’enfants ou d’adultes porteurs de handicaps qui souhaite :

  • Rassembler tous ceux qui s’intéressent au handicap, afin d’informer et d’obtenir les moyens d’accompagner ces enfants, adolescents et adultes.
  • Réunir et venir en aide aux familles par des informations et du soutien.
  • Créer, innover et gérer des services et établissements et développer les initiatives d’inclusion sociale.
  • Entretenir et faciliter les collaborations et partenariats.
  • Promouvoir et défendre la dignité et la citoyenneté des personnes en situation de handicap.

HandiCap’Anjou gère 17 établissements et services médico-sociaux autour de trois pôles : un Pôle Enfance prévention, déficience intellectuelle et troubles envahissants du développement, un Pôle Enfance déficience motrice et polyhandicap, et un Pôle Adulte, déficience motrice et polyhandicap. 450 enfants et adultes sont ainsi accompagnés. Ce dispositif coordonné de prestations, de services et d’établissements complémentaires, permet un ajustement aux besoins, une force de proposition, un formidable creuset pour la créativité. Reposant actuellement sur trois pôles, l’association devra réfléchir à son développement à court et moyen terme pour une recherche d’une cohérence en 4 pôles (2 enfances et 2 adultes).

La finalité de HandiCap’Anjou et son développement reste d’agir pour les personnes porteuses de handicap.

HandiCap’Anjou est une association de parents d’enfants ou d’adultes porteurs de handicaps. L’association est née de la fusion de l’AAPEI (Association Angevine de Parents d’Enfants en sItuation de handicap) et de l’ADIMC 49 (Association Départementale des Infirmes Moteurs Cérébraux).
Elle a pour buts de :

  • Rassembler tous ceux qui s’intéressent aux personnes en situation de handicap, souvent en grande dépendance, afin d’informer l’opinion et les pouvoirs publics et obtenir les moyens de réaliser l’accueil, l’éducation, le développement, l’insertion dans la vie sociale de ces enfants, adolescents et adultes.
  • Réunir les familles pour l’étude en commun de l’éducation, motrice, affective, sensorielle, intellectuelle, scolaire, technique afin de créer dans la famille un climat favorable à l’épanouissement de tous. Venir en aide aux familles par des informations des conseils et du soutien : promouvoir et mettre en œuvre tout ce qui pourrait être nécessaire pour le meilleur développement de leurs enfants.
  • Créer et gérer des services et établissements appropriés. Il s’agit de développer les initiatives d’intégration voire d’inclusion sociale et favoriser l’innovation.
  • Entretenir et faciliter les collaborations et partenariats dans le champ du handicap.
  • Promouvoir et défendre la dignité et la citoyenneté des personnes en situation de handicap en tenant compte de leur vulnérabilité.

HandiCap’Anjou gère 17 d’établissements et services médico-sociaux (450 usagers) organisés autour de trois pôles:

  1. Pôle Enfance prévention, déficience intellectuelle et troubles envahissants du développement :
    • Jardin d’Enfants Adapte : 18 mois/6 ans, 24 places.
    • SESSAD Arboretum : 0 à 20 ans, déficience intellectuelle, 60 places.
    • IME la Chalouère : 3 à 14 ans, 15 places pour enfants déficients intellectuels, 15 places pour enfants autistes.
    • SESSAD La Chalouère : service de proximité  accompagnant 10 enfants et adolescents autistes de 0 à 20 ans
    • UEM pour enfants autistes Ecole Montesquieu : 7 enfants de 3 à 6 ans
    • IME Paul Gauguin : 15 adolescents autistes.
    • IMPro Monplaisir : 14 à 20 ans, déficients intellectuels, 55 places.
    • La Passerelle : accompagnement socioprofessionnel de 18 jeunes adultes.
  2. Pôle Enfance déficience motrice et polyhandicap
    • SESSAD Marguerite Yourcenar : 0 à 18 ans, déficients moteurs, polyhandicapés, 70 places.
    • IEM la Guiberdière : 3 à 14 ans déficients moteurs ou polyhandicapés, 50 places.
    • CAFS : Accueil Familial de semaine, pour 16 enfants.
    • IEM les Tournesols : de 14 à 20 ans, déficients moteurs avec handicap associé en semi internat et en internat de semaine, 15 places.
    • EEAP le Bocage : de 14 à 20 ans, polyhandicapés, en semi internat et internat de semaine,15 places.
  3. Pôle Adulte, déficience motrice et polyhandicap
    • FAM La Pinsonnerie 15 adultes, handicap moteur avec ou sans troubles associés.
    • FAM La Mésangerie 15 adultes, handicap moteur avec ou sans troubles associés.
    • FAM La Fauvetterie 15 adultes, handicap moteur avec ou sans troubles associés.
    • MAS La Palomberie 30 adultes, handicap moteur avec ou sans troubles associés.

HandiCap’Anjou souhaite se positionner comme une force de représentation, de propositions. Par son rayonnement il s’agit de porter la voix des usagers et de leurs familles, dans les politiques départementales, régionales, voire nationales. Ainsi, affirmer la vigueur du mouvement parental entre dans la stratégie de l’association HandiCap’Anjou.

Dans ce sens, développer dans la même association un dispositif coordonné de prestations, de services et d’établissements complémentaires permettent un ajustement aux besoins, et un formidable creuset pour la créativité. Reposant actuellement sur trois pôles, l’association devra réfléchir à son développement à court et moyen terme pour rechercher une cohérence sur 4 pôles (2 enfances et 2 adultes).

HandiCap’Anjou reste vigilante en gardant une dimension de taille humaine, porteuse de sens et de projets. Le territoire des ESMS reste principalement angevin pour garantir la proximité des structures. La finalité de HandiCap’Anjou et son développement reste d’agir pour les personnes porteuses de handicap.

HandiCap’Anjou est une association de parents d’enfants ou d’adultes porteurs de handicaps. L’association est née de la fusion de l’AAPEI (Association Angevine de Parents d’Enfants en sItuation de handicap), créée en 1958, et de l’ADIMC 49 (Association Départementale des Infirmes Moteurs Cérébraux), créée en 1969.
L’association HandiCap’Anjou a pour buts de :

  • Rassembler tous ceux qui s’intéressent aux personnes en situation de handicap, souvent en grande dépendance, enfants, adolescents et adultes, afin d’informer l’opinion et les pouvoirs publics et obtenir les moyens de réaliser l’accueil, l’éducation, le développement, l’insertion dans la vie sociale de ces enfants, adolescents et adultes.
  • Réunir les familles pour l’étude en commun de l’éducation, motrice, affective, sensorielle, intellectuelle, scolaire, technique afin de créer dans la famille un climat favorable à l’épanouissement de tous. Venir en aide aux familles par des informations des conseils et du soutien : promouvoir et mettre en œuvre tout ce qui pourrait être nécessaire pour le meilleur développement de leurs enfants. Développer entre les familles l’esprit d’entraide et de solidarité nécessaire.
  • Créer et gérer des services et établissements appropriés tendant à l’éducation, la rééducation, l’adaptation, l’insertion sociale et professionnelle, l’hébergement, l’organisation des loisirs. Il s’agit de développer autant que possible des initiatives d’intégration voire d’inclusion sociale et plus généralement favoriser l’innovation.
  • Entretenir et faciliter les collaborations et partenariats dans le champ du handicap.
  • Promouvoir et défendre la dignité et la citoyenneté des personnes en situation de handicap en tenant compte de leur vulnérabilité, au travers des fédérations nationales et auprès des pouvoirs publics.

HandiCap’Anjou est une association gestionnaire d’établissements et services médico-sociaux, son siège social est situé au 114 rue de la chalouère à Angers sur le site de la création du premier établissement.
HandiCap’Anjou gère 17 établissements et services médicosociaux organisés autour de trois pôles et qui accompagnent environ 450 usagers:

(Cliquez sur le nom des établissements ci-dessous pour ouvrir leurs fiches de présentation).

  1. Pôle Enfance prévention, déficience intellectuelle et troubles envahissants du développement
    • Jardin d’Enfants Adapté : accueil de jeunes enfants (18 mois/6 ans) présentant des difficultés de comportement, deux demi-journées par semaine, 24 places. Financement multiple par subvention CG, Caf, Ville.
    • SESSAD Arboretum : accompagne des enfants de 0 à 20 ans, dans leur environnement de vie, présentant une déficience intellectuelle et/ou des troubles du comportement, 60 places.
    • IME la Chalouère  : accueille en semi-internat des enfants de 3 à 14 ans, 15 places pour enfants déficients intellectuels moyens ou profonds, 15 places pour enfants autistes.
    • SESSAD La Chalouère  : service de proximité accompagnant 10 enfants et adolescents autistes de 0 à 20  ans;
    • UEM pour enfants autistes Ecole Montesquieu : 7 enfants de 3 à 6 ans sont intégrés à temps plein sur une classe de l’école.
    • IME Paul Gauguin : accueille en semi internat 15 adolescents autistes.
    • IMPro Monplaisir : accueille en semi internat 55 adolescents de 14 à 20 ans, déficients intellectuels moyens et profonds.
    • La Passerelle : service expérimental d’accompagnement socioprofessionnel de 18 jeunes adultes en ESAT.
  2. Pôle Enfance déficience motrice et polyhandicap
    • SESSAD Marguerite Yourcenar : accompagne 70 enfants de 0 à 18 ans, déficients moteurs, polyhandicapés et dyspraxiques.
    • IEM la Guiberdière : accueille en semi internat 50 enfants de 3 à 14 ans déficients moteurs ou polyhandicapés.
    • CAFS : le Centre d’Accueil Familial Spécialisé accueille en hébergement de semaine, modulable, 16 enfants principalement porteurs d’une déficience motrice ou d’un polyhandicap.
    • IEM les Tournesols : accueille 15 adolescents de 14 à 20 ans, déficients moteurs avec handicap associé en semi internat et en internat de semaine.
    • EEAP le Bocage : accueille 15 adolescents de 14 à 20 ans, polyhandicapés, en semi internat et internat de semaine.
  3.  Pôle Adulte, déficience motrice et polyhandicap
    • FAM La Pinsonnerie accueille 15 adultes en situation de handicap moteur avec ou sans troubles associés.
    • FAM La Mésangerie accueille 15 adultes en situation de handicap moteur avec ou sans troubles associés.
    • FAM La Fauvetterie accueille 15 adultes en situation de handicap moteur avec ou sans troubles associés.
    • MAS La Palomberie accueille 30 adultes en situation de handicap moteur avec ou sans troubles associés.

Dans un contexte ou la place du secteur associatif est questionnée, HandiCap’Anjou se positionne comme une force de représentations, de propositions et de gestion des réponses aux besoins des personnes en situation de handicap. Par son rayonnement il s’agit de porter la voix des usagers et de leurs familles auprès des politiques départementales, régionales, voire nationales. La nature même d’association familiale permet, par le périmètre de son champ d’intervention, le renforcement du mouvement parental, les préoccupations et revendications des parents d’enfants porteurs de handicap différents à des âges différents couvrent le parcours d’une vie (tant du coté de l’enfant, ou de l’adulte que des parents). Ainsi affirmer la vigueur du mouvement parental entre dans la stratégie de l’association HandiCap’Anjou.

L’objectif de l’association HandiCap’Anjou est d’apporter des réponses locales aux questions du handicap moteur, du polyhandicap, du handicap intellectuel et des troubles envahissants du développement. Dans ce sens, développer dans la même association un dispositif coordonné de prestations, de services et d’établissements complémentaires permettent un ajustement aux besoins, une force de proposition, un formidable creuset pour la créativité et la capacité à répondre aux appels à projets.

Reposant actuellement sur une construction à trois pôles, l’association devra réfléchir à son développement à court et moyen terme pour une recherche d’une cohérence de 4 pôles (2 enfances et 2 adultes). HandiCap’Anjou gardera sa liberté de choix de partenaires, et sollicitera de petites associations du secteur adulte de la déficience intellectuelle ou TED, plutôt sur la dépendance (FAM, FO, MAS, …), prêtes à s’inscrire dans ces orientations politiques sans renier leurs valeurs. L’association n’envisage pas de s’orienter vers le secteur du travail protégé, ni vers le secteur des handicaps sensoriels.

HandiCap’Anjou reste vigilante aux contours de la future entité, en gardant une dimension de taille humaine, porteuse de sens et de projets, afin de ne pas devenir une instance d’enregistrement de décisions où la gestion de structures prendrait le pas sur le militantisme et la vie associative (qui caractérise l’association de parents). Le territoire des ESMS reste principalement angevin pour ne pas écarteler et dénaturer la nouvelle association qui perdrait ainsi ce qui fait son identité (la proximité des structures).

La finalité de HandiCap’Anjou et son développement reste d’agir pour les personnes porteuses de handicap.

venenatis, risus. libero. eget ultricies Donec quis