• banniere_chalouere_accueil
  • banniere_monplaisir8
  • banniere_tournesols_parcours3
  • banniere_gauguin_accueil
  • banniere_yourcenar_accueil_musique1
  • banniere_palomberie_vie_quotidienne42
  • banniere_mesangerie_cuisine49

Un chemin sensoriel à l’IMPro Monplaisir. TRAVAILLER ENSEMBLE : milieu ordinaire et secteur du handicap réunis.

Des élèves du Lycée Agricole du Fresne (Sainte Gemmes/Loire) et des jeunes de l’IMPro Monplaisir (Angers), travaillent ensemble. Depuis octobre dernier, l’IMPro accueille quatre élèves du Lycée du Fresne pour la réalisation d’un chemin sensoriel dans le parc de l’établissement. Cet espace sensoriel s’appuie sur les cinq sens : ouïe, goût, odorat, vue et toucher, afin de réaliser un lieu convivial paisible et éducatif. Simon, Dylan, Virginie et Aurélie ont conçu un projet dans le cadre de leur BTS aménagement paysager, module éducation socioculturelle. Charles, Laëtitia, Zezxa, Nourdine, Louis-Marie, Clémence et Kévin, élèves de l’IMPro, travaillent à la construction, encadrés par leur éducateur technique spécialisé Benoît Paris, responsable de l’atelier Espaces Verts.

ACTEURS ET REALISATEURS DU PROJET  : RENCONTRE AVEC LES JEUNES ET LE RESPONSABLE DE L’ETABLISSEMENT.

– QUELLE SERA LA FONCTION DE CE CHEMIN ?
– Denys Rotureau, adjoint de direction de l’établissement:  « Nous créons un espace de détente au milieu du parc, sous les arbres, avec un chemin circulaire pour y pénétrer comme une invitation au calme. C’est un coin où la nature, les fleurs et les senteurs proposent de s’ouvrir aux 5 sens. Ce lieu permettra aux jeunes, pendant le temps de récréation, de s’isoler dans un espace apaisant. Le chemin de l’IMPro devient un nouveau support d’apprentissages et permettra aux élèves de l’atelier espaces verts et de l’atelier serre de travailler à son l’entretien ».

– COMMENT S’EST CONSTRUIT LE PROJET EN AMONT ?
– Les élèves BTS du Lycée du Fresne :  « Nous avons souhaité travailler dans un établissement spécialisé, c’est la plus-value de notre projet. On nous a très rapidement dirigé vers l’IMPro Monplaisir. Quand nous avons rencontré l’équipe des jeunes de l’atelier, nous avons compris que travailler ensemble était possible, nous devions nous adapter ».

– CONCRÈTEMENT QU’ALLONS NOUS TROUVER LE LONG DE CE CHEMIN ?
– D.R :  « Il a d’abord fallu créer le chemin qui n’existait pas, les étudiants ont apporté leurs compétences techniques, leur créativité. C’est un chemin qui contourne une butte et qui nous entraîne vers les représentations des cinq sens ».
– Les BTS : « Pour l’ouïe, des carillons et xylophones en bois naturel de différentes essences sont accrochés au niveau de l’îlot central. Pour le goût : des bacs accueillent des plantes gustatives, tomates cerises, fraisiers, radis, carottes. L’odorat est révélé par l’essence des fleurs ou des plantes aromatiques comme le thym ou la menthe, la sauge, le romarin, la lavande. La vue est attirée par les couleurs des fleurs et des masques cachés dans l’espace et le toucher est représenté au sol par des matériaux tactiles : galets, bois, sable, mousse.. ».

– QUELLE A ÉTÉ  VOTRE ORGANISATION ET COMMENT AVEZ-VOUS TRAVAILLE ENSEMBLE ?
– Les BTS   : « Nous avons développé une démarche pédagogique. A partir de nos schémas papier nous avons tracé sur le sol la représentation du chemin. Les jeunes ont pu se représenter ce qu’ils pouvaient réaliser. Une réunion de chantier hebdomadaire nous permettait de faire le point ensemble et comme dans tout projet, nous avons monté un plan de financement.
– D.R  :  « Des matériaux ou végétaux proviennent de dons du Lycée du Fresne, nous avons également utilisé les fonds versés par les entreprises dans le carde de la taxe d’apprentissage. D’autres ateliers de l’établissement se sont impliqués : bien sûr l’atelier espaces verts mais aussi l’atelier poterie qui crée des masques , l’atelier bois qui fabrique des bacs et des jardinières et l’atelier serre qui nous offre leurs végétaux.

– QUEL SENTIMENT DOMINE A L’ISSUE DE CE TRAVAIL EN IMMERSION ?  NOURDINE, DIS MOI CE QUE TU AS AIME DANS CE TRAVAIL ?
– Nourdine, élève IMPro : « C’était très sympa, je suis touché de les avoir rencontrés. Tout le travail qui me plait, c’est ce que j’ai fait sur le chemin. J’ai appris de nouvelles choses sur le chemin ».
– Les BTS : « Ce fut un choix d’engagement pour nous. Les jeunes ont été très volontaires, on note une belle implication dans le travail. Nous avons aimé cette transmission des connaissances. C’est gratifiant pour nous ».
– D.R: « Charles est un ado qui rechignait souvent à sortir, même sur les temps de récréation. Participant à cette construction, il s’y est progressivement investi en créant des liens nouveaux ; il semble plus à l’aise aujourd’hui, le travail a pris du sens, la belle réalisation en phase finale l’a valorisé. La valeur ajoutée de ce projet vient d’abord de la démarche et de l’engagement des étudiants qui ont souhaité le réaliser dans l’établissement spécialisé, en travaillant avec des jeunes en situation de handicap pour un résultat qui sera au service de l’ensemble des ados de l’IMPro. C’est le type de partenariat à développer, qui  réunit des jeunes avec ou sans handicap, à partir d’une réalisation à construire ensemble, dans un esprit de partage, de réciprocité, pour  une vraie rencontre humaine ».

Le chemin sensoriel sera inauguré à l’IMPro Monplaisir le 10 avril 2015.

Béatrice THIETRY

photo de groupe
leo. at Phasellus quis, lectus et, nunc venenatis, commodo Curabitur